Différentes techniques artistiques

     Textiles 
    Patchworks avec des broderies indiennes

    Coton imprimé au bloc

    Ces cotons ont été imprimés à l’aide de blocs en bois sculptés de façon à représenter différents motifs. Certains cotons imprimés nécessitent 16 étapes (blocs) et donnent des couleurs et des motifs recherchés.

     

    Coton teint par noeuds

    La teinture par noeuds a pris naissance en Inde. La méthode la plus connue consiste à faire des noeuds que l’on attache dans le tissu à l’aide de fils, puis à tremper le tissu dans des teintures allant de la plus pâle à la plus foncée.

     

    Broderie

    Il existe beaucoup de styles et de techniques de broderie en Inde, notamment les suivantes :

    -Broderie perlée, appelée pachipati (panneaux de perle).

    -Décoration à l’aide de petits miroirs, appelée shisha, confectionnée surtout dans l’État du Punjab.

    -Broderie de cauris, utilisée par le peuple des Nagas dans le nord-est.

    -Capitonnages illustrés, appelés sujni (type de kantha), trouvés au Bengale. Ces capitonnages sont faits d’épaisseurs de vieux tissus de saris ou de dhotis cousus ensemble à l’aide de fils colorés provenant le plus souvent des bordures des saris. Relancée dans le cadre d’un projet d’initiative personnelle, cette production de sujnis s’orne de sujets de la vie quotidienne de la région de Bihar. Une personne fait le dessin et un groupe de femmes s’attardent ensuite à ajouter les couleurs.

    -Kantha est utilisé pour désigner les sacs, châles et couvre-lits confectionnés par les jeunes femmes du Bengale et du Bihar à partir d’épaisseurs de tissu de vêtements usés.

     

    Kalamkari

    Le mot kalamkari vient de kalam qui signifie « stylo » et désigne l’outil utilisé pour cette technique d’art. Le kalamkari est un tissu peint à l’aide de teintures naturelles. Seules quatre couleurs de base sont utilisées : le noir, le rouge, le jaune et le bleu. Dans la tradition hindoue, les kalamkaris illustrent des scènes de grands récits épiques ainsi que des thèmes religieux iconographiques. Les kalamkaris des artisans musulmans représentent des arbres et des formes géométriques. Les formes humaines et animales sont absentes dans la tradition musulmane.

     

    Tanka

    Tanka est une tradition tibétaine de peinture sur rouleau illustrant des divinités méditatives. Une fois terminé, le tanka est monté sur une bordure de soie et de ruban aux couleurs vives.


     En savoir plus
     Textiles tissés 
    Broderies anciennes

    Phulkari signifie littéralement « jardin en fleur ». Cette forme de broderie est populaire au Punjab. Des points de reprise sont effectués dans du coton grossier à l’aide de soie à broder sur des points comptés. Les femmes de la communauté sikh jat sont réputées pour la confection des phulkaris ornés de motifs géométriques et de sujets figuratifs de la vie quotidienne. Ces objets de famille, utilisés comme châles, couvre-lits ou tapis, font partie de la dot et sont utilisés dans les cérémonies du cycle de vie.

     

    Pour le tissage d’ikat, les fils de la chaîne ou de la trame sont d’abord mesurés soigneusement et teints par noeud de façon à ne dévoiler le motif qu’au moment du tissage. Bien que la plupart des motifs ikat soient angulaires et répétitifs, les tisseurs professionnels d’ikat peuvent produire des formes rondes et asymétriques d’une grande subtilité. L’ikat se pratique dans bien des régions de l’Inde, mais les principaux centres de production d’ikat traditionnel se trouvent dans l’État d’Orissa dans l’est de l’Inde.

     

    Dhurrie est une sorte de tapis tissé épais. Les dhurries sont habituellement ornés de motifs géométriques et de figures tribales simples.


     En savoir plus