8 offrandes

     Origine des offrandes 
    Origine des offrandes

    Lorsqu’en Inde, au temps jadis, un invité de haut rang était reçu dans le palais d’un rajah, pour le soulager de la chaleur du voyage, on lui offrait à boire en premier, pour le débarrasser de la poussière du chemin, on lui lavait les pieds en second ; puis pour reposer et réjouir son esprit autant que pour marquer l’estime qu’on lui témoignait on lui présentait des fleurs, de l’encens des lumières, des parfums. Enfin, on lui offrait un repas en même temps qu’une troupe de musiciens le divertissait de ses harmonies.

    Quel hôte de plus grande dignité et de plus glorieuse majesté pouvons-nous recevoir que la manifestation pour nous  visible de l’Eveil infini ? Aussi lui présentons-nous, avec plus grand respect, ces  mêmes humbles offrandes. Aussi, devant la représentation que nous avons choisie, statue ou photo, nous disposons les marques matérielles et symboliques de notre considération et de notre hommage, sous forme de huit offrandes traditionnelles.

    De gauche à droite : l’eau pour boire, l’eau lustrale, les fleurs, l’encens, la lumière, l’eau parfumée, la nourriture, la musique.

    Soit sept bols et une lampe.


     Les 8 offrandes 
    Les 8 offrandes
    Les huit offrandes :

    - L’eau pour boire
    - L’eau lustrale
    - Les fleurs
    - L’encens
    - La lumière
    - L’eau parfumée
    - La nourriture
    - La musique

    A chacune correspond symboliquement une facette, de la réalisation de la nature ultime de l’esprit.

     Symbolique des offrandes 

    Eau pour boire

     Elle est dotée de huit qualités (fraîcheur, saveur, douceur, limpidité etc.)Lorsqu’on l’offre, on pense qu’à travers elle on offre toutes les rivières, toutes les mers et toutes les eaux pures de l’univers.C’est l’offrande présentée à la bouche des Bouddhas. Elle aura pour résultat l’apaisement de la soif que produit la canicule des passions.

    Eau lustrale

    Elle est offerte au corps des Bouddhas et des Bodhisattvas.L’offrir lavera notre esprit des empreintes négatives et des voiles qui l’entachent.

     Fleurs

    Aux yeux des Bouddhas et des Bodhisattvas on offre les fleurs présentes sur l’autel en même temps que toutes les fleurs du monde. Par cette offrande s’ouvrira en notre esprit le lotus de la félicité vide.

     Encens

    On offre l’encens de l’autel ainsi que toutes les senteurs naturelles ou préparées qui embaument l’univers. Par cette offrande nous réaliserons la non-réalité de tous les phénomènes semblables à un rêve ou à une création magique.

    Lumière

    Au-delà de la lampe à beurre ou de la bougie allumée sur l’autel nous offrons le soleil, la lune, les étoiles, toutes les lumières naturelles ou artificielles qui éclairent le monde. Par cela nous réaliserons le mode d’être de la claire lumière.

    Eau parfumée

    Offerte au corps du Bouddha en même temps que toutes les essences et tous les parfums du monde elle conduit à la réalisation de la vacuité-compassion : la connaissance de la vérité ultime (vacuité) de tous les phénomènes jointe à la compassion à l’égard de tous les êtres qui souffrent faute de posséder cette connaissance.   

    Nourriture

    On offre celle qui est présentée sur l’autel en même temps que toutes les denrées savoureuses et nourrissantes. De là naîtra la réalisation de la vitalité des sagesses et des qualités de l’Eveil.

    Musique

    Au travers de l’objet qui la représente sont offertes toutes les musiques et toutes les harmonies de l’univers.


     Lot de 7 bols 
     Moulins à prières 
     Livres